Fertitogo, la carte de fertilité des sols au Togo

Agro
jeudi, 30 janvier 2020 11:46
Fertitogo, la carte de fertilité des sols au Togo

(Togo First) - Lancé en 2017 sous le pilotage de l’Institut Togolais de la Recherche Agronomique (ITRA), le projet d’élaboration de la carte de fertilité du Togo (FERTITOGO), est une application de conseil et d’aide à la décision, pour une fertilisation raisonnée des cultures. 

Cette innovation a été, à juste titre, l’une des vedettes du 12ème forum national du paysan togolais (FNPT), qui s’est tenue dans la ville de Kara (420 km au nord de Lomé), à la fin janvier.

En effet, destiné aux acteurs du secteur agricole (producteurs, vulgarisateurs, chercheurs, etc.), l’outil est accessible sur tous les supports (ordinateurs, les tablettes et smartphones), via le lien fertitogo.tg.

« Plus besoin aujourd’hui que le paysan sollicite l’ITRA pour que ses techniciens aillent sur son terrain, pour faire des prélèvements et ensuite faire les analyses. Ceci est un outil que le gouvernement met à disposition pour soulager le paysan qui a besoin de connaitre le statut de son sol avant de procéder à la production. » Souligne le Dr Ganyo Komla, chercheur à l’ITRA, et membre de la coordination du Projet.

Ainsi, si l’initiative – qui résulte d’un partenariat entre le gouvernement, l’APRODAT (Agence gouvernementale en charge des agropoles), et plusieurs partenaires dont la Fondation OCP, et la FAO – s’articule avec le Plan national de développement (dont l’axe 2 veut développer des pôles agroindustriels), elle vient surtout appuyer les producteurs, à grand renfort de technologie, pour un secteur qui occupe tout de même 65% des togolais.

Comment ça marche ?

La carte de fertilité évalue plusieurs paramètres, notamment l'acidité du sol, le PHO, la Salinité, la conductivité électrique, le Phosphore assimilable, le potassium échangeable, et la matière organique. Le tout est testé dans un labo mobile avant d’être validé par les experts, et intégré à la cartographie numérique.

Le système ne se contente pas juste d’évaluer les terrains, ces informations sont accompagnées de recommandations sur les cultures et intrants, en fonction de la fertilité moyenne de la région et des exigences au niveau des cultures.

Suite à ce processus, « Un certain nombre de cultures ont été retenues, notamment des cultures phares, qui font l’objet de promotion dans le cadre des agropoles, et que le MIFA appuie en octroyant des crédits et des facilités de commercialisation. » souligne l’expert.

Avec ces données, le Projet a ainsi déjà « formulé des recommandations pour 9 cultures principales dans la région des savanes, et 12 cultures principales dans la région de la Kara. »

13826 togo

Près de la moitié du territoire échantillonné à ce jour

A ce jour, Fertitogo a permis d’échantillonner plus 1,8 millions ha, soit 50,46% du territoire national, et de générer 4 cartes thématiques (pH, Matière Organique (MO), Phosphore assimilable (P) et Potassium échangeable (K)) pour les régions des Savanes et de la Kara.

Dans un premier temps, le projet avait procédé à l’échantillonnage sur les zones d’agropoles, couvrant une superficie globale de 130 000 hectares, répartis dans les 05 régions économiques du Togo.

La phase d’extension, quant à elle, cible l’ensemble des régions. A titre d’illustration, le mappage est actuellement concentré sur la région Centrale (après les régions des Savanes, et de la Kara), avec déjà un prélèvement de 76% des échantillons prévus. Le projet se donne l'horizon fin 2020, pour venir à bout de tout le territoire.

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Le MIFA va accompagner les filières agricoles bios identifiées comme opportunités d’investissements

Agropole de Kara : 8 questions à Essowè Batana, DG par intérim de l’APRODAT

Panorama de l’agriculture au Togo : aujourd’hui et demain…

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.