Le Français Hydrimpex ouvre sa représentation africaine au Togo : rencontre avec Thierry Dumas, son PDG

Economie
vendredi, 10 avril 2020 09:58
Le Français Hydrimpex ouvre sa représentation africaine au Togo : rencontre avec Thierry Dumas, son PDG

(Togo First) - A peine débarqué au Togo, ses ambitions sont devenues africaines. Hydrimpex, la société française, spécialisée dans les métiers de l’eau et de l’énergie, de la conception à la fourniture d’équipements, ne fait plus désormais mystère de son intention de devenir un acteur de premier plan en Afrique. Janvier 2020, la société qui propose ses services dans une vingtaine de pays africains a franchi un cap, en démarrant au Togo l’implantation de son premier bureau physique sur le continent. C’est désormais chose faite. Crise sanitaire oblige, la « coupure du ruban » fut symbolique, sobre et simple mais les ambitions restent intactes.  Dans cet entretien exclusif accordé à Togo First, Thierry Dumas, le Ceo lève un coin du voile sur les raisons de cet ancrage à Lomé, précise ses ambitions africaines, la démarche RSE de l’entreprise et les perspectives. Interview.

Togo First : Vous avez choisi le Togo afin de marquer votre ancrage africain. Grâce à HydrAfrique, Hydrimpex affiche désormais de réelles ambitions pour le Continent.

Pourquoi le Togo ?

Thierry Dumas (TD) : Le Togo est un pays stable, avec un Port en eaux profondes, pouvant accueillir nos cargaisons arrivant par bateaux. Sa situation géographique dans la sous-région, et la place qu’occupe la capitale Lomé dans la sphère financière en Afrique plus globalement avec les sièges sociaux de grandes entreprises et d’institutions, représentent des atouts considérables pour notre société.

Comme vous le savez, Monsieur Ayayi Crepy, notre directeur export est d’origine togolaise.

 1Sans titre

Ayayi Crepy, directeur export Hydrimpex et la déléguée générale d’Eurocham Togo

Nous travaillons d’ores et déjà étroitement avec des entreprises togolaises de travaux hydrauliques dans un environnement fiable et sérieux. Aussi, semblait-il naturel que notre premier partenariat dans la distribution se fasse au Togo.

Lire aussi : Le Togolais Pascal Ayayi Creppy prend les rênes de la division export du Français Hydrimpex

Avec HydrAfrique, nous souhaitons favoriser la disponibilité et la qualité tout en conservant une compétitivité forte pour les besoins d'équipements pour l'eau potable, les forages et l’irrigation.

Togo First : sur un continent comme l’Afrique où il a encore un vaste terrain à conquérir, quelle est la stratégie d'Hydrimpex pour s’offrir des parts de marché ?

TD : Nous nous battons pour gagner des parts de marché afin de s'installer durablement au Togo mais également progressivement dans toute la sous-région. Nous sommes à l’écoute en permanence et nous nous adaptons aux besoins et aux urgences de nos clients. En nous appuyant sur la distribution locale de produits de qualité nous serons présents, nous désirons ainsi afficher notre ambition.

Togo First : Quelles sont les actions Rse à votre actif sur le continent ?

TD : Hydrimpex a défini une politique RSE depuis plus de 6 mois par le biais d’actions diverses telles que le recrutement de collaborateurs de différentes nationalités au sein de l’entreprise.

« Enfin, en dehors de toute stratégie commerciale et politique d’entreprise, face à une actualité terrible, nous venons d’envoyer au Togo des dons de masques médicaux afin de prévenir le COVID-19. Ils arriveront à Lomé vers la mi-avril. »

Au Togo, nous avons mis en place un bureau commercial et nous évaluons actuellement les possibilités de nous engager dans des opération dites d’hydraulique villageoise.

Nous donnons également la possibilité à nos salariés qui le souhaitent de devenir actionnaires des entreprises de distribution que nous soutenons sur le continent.  

L’idée étant de développer une franchise de distribution continentale africaine.

2Sans titre

Enfin, en dehors de toute stratégie commerciale et politique d’entreprise, face à une actualité terrible, nous venons d’envoyer au Togo des dons de masques médicaux afin de prévenir le COVID-19. Ils arriveront à Lomé vers la mi-avril.

Togo First : Hydrimpex semble fortement engagée dans une démarche Rse et ce, dès ses premiers pas sur le continent particulièrement au Togo. Pourquoi cette option, qui pourrait vous faire passer plus pour une fondation qu'une entreprise à la recherche du profit ?

TD : A titre privé, je suis attentif aux autres, sensible à l’amélioration de la vie de chacun et à la sauvegarde de notre planète.

Nous ne pouvions pas rester sans agir face à cette menace mortelle. C'est donc avec humilité que nous offrons ces quelques milliers de masques.

Les populations africaines n’ont pas besoin de paternalisme occidental. Aussi nous souhaitons faire du transfert de compétences afin que notre soutien permette à terme une autonomie de choix dans les domaines qui nous concernent. Monsieur Ayayi Creppy, le directeur export d’Hydrimpex en charge de l’Afrique nous fait remonter les besoins des populations les plus vulnérables.

Lire aussi : Pascal Ayayi Creppy, cet hermès franco-togolais des affaires

Notre politique RSE est donc surtout axée sur le volet social. La situation sanitaire mondiale qui, par ricochet, touche de plus en plus la sous-région nous pousse à nous engager.

Nous ne pouvions pas rester sans agir face à cette menace mortelle. C'est donc avec humilité que nous offrons ces quelques milliers de masques.

Togo First : HydrAfrique, à court, moyen et long termes, cela ressemblerait à quoi ?

TD : Notre partenaire HydrAfrique à court terme : il s’agit de développer la disponibilité de matériels au Togo, permettant ainsi un déploiement progressif dans l’espace UEMOA. A moyen terme : apporter notre soutien et notre expertise à HydrAfrique dans son développement en Afrique Australe et dans la région des grands lacs. A Long terme : soutenir la création d’une entité HydrAfrique pour l’Afrique centrale à Yaoundé-Cameroun.

Interview réalisée par Fiacre E. Kakpo

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.