Yves Ezui, CEO de ForManagement Consulting : « Beaucoup de projets meurent prématurément faute d’accompagnement »

Formation
vendredi, 15 mars 2019 12:34
Yves Ezui, CEO de ForManagement Consulting : « Beaucoup de projets meurent prématurément faute d’accompagnement »

(Togo First) - Fondateur et PDG de ForManagement Consulting, un cabinet de conseil et de formation en techniques de gestion et finance, débuté à Paris et qui intervient aujourd'hui en Afrique de l'Ouest, en Asie et en Europe, le togolais Yves Ezui est l’un de ceux qui ont fait du conseil, de la formation et du suivi, un moyen d’aider les entreprises, notamment africaines à s’épanouir. Fort d’une formation de haut vol et d’une expérience de plus de 15 ans au sein de grandes boîtes, le discret CEO aux « plus de 1 500 clients satisfaits », si l’on en croit le site web de la société, caresse le rêve de voir les entreprises africaines plus fortes, compétitives et plus affutées. TogoFirst l’a rencontré. Interview.              

Togo First : Pourquoi avoir opté pour le conseil et la formation au lieu de créer une entreprise et employer des gens directement ?

Yves Ezui : Nous sommes aujourd’hui dans un monde de la connaissance et du savoir. Comme le dit Alvin Toffler : « Les analphabètes du XXIe siècle ne seront pas ceux qui ne savent ni lire ni écrire, mais ceux qui ne peuvent apprendre, désapprendre et réapprendre ». La formation continue est l’une des clefs majeures de la performance et de la compétitivité des entreprises. Notre vision depuis le début a été de contribuer au progrès de l’Afrique en apportant des outils et solutions pratiques aux professionnels africains et togolais, à travers des formations pratiques. Il s’agit de transmettre toute notre expérience, acquise durant de nombreuses années auprès de multinationales, aux entreprises et entrepreneurs africains pour les aider dans leur développement professionnel mais aussi personnel.

T.F : En quoi consistent concrètement vos activités ?

Y.E : ForManagement Consulting est une entreprise qui aide d’autres entreprises de différentes tailles à accroître leur performance. Ceci, via des solutions et services sur mesures comme la mise en place de stratégie, des conseils en finance et en management, de l’audit organisationnel, et des formations en technique de gestion et leadership. Nous avons formé en 5 ans plus de 1500 cadres en Afriques de l’ouest. Nous avons mis en place en 2018, deux plateformes innovantes à l’endroit des cadres et entrepreneurs en Afrique. Il s’agit de PerfPoint et de ForManagement Academy.

Le premier est une plateforme de fiches pratiques et audios apportant des solutions aux problématiques quotidiennes des cadres et chef d’entreprise. Le second est une plateforme de pack de formations à l’endroit des consultants et formateurs.

C’est notre envie d’accroître la performance de nos clients et partenaires, qui nous a amenés à la création des plateformes Perfpoint et ForManagement Academy. Ces plateformes font partie de nos dernières innovations, d’autres viendront dans un futur proche.

T.F : Est-ce que ForManagement travaille avec de petites sociétés ou doivent-elles avoir un certain standing au préalable ? 

Y.E : Nous accompagnons tout type d’entreprise quelle que soit sa taille. Nous ne réservons pas notre expertise aux grandes entreprises, quand bien même ces dernières sont les plus nombreuses dans notre portefeuille. Nous sommes disposés à accompagner tout le monde, quel qu’il soit.

T.F : Qu'apportez-vous à l'évolution du microcosme entrepreneurial togolais ?

Y.E : Il faut donner les moyens aux entrepreneurs togolais de lancer et de pérenniser leurs activités. Beaucoup de projets aujourd’hui meurent prématurément parce qu’ils n'ont pas eu accès à un accompagnement qui leur aurait permis d’éviter les pièges et difficultés auxquels tous les entrepreneurs doivent faire face. Nous tentons donc à travers nos offres de service, de contribuer à la survie des projets des entrepreneurs togolais, ce qui contribuera à coup sûr à l’accroissement de la richesse nationale. C’est notre participation à l’évolution du microcosme entrepreneurial togolais. 

T.F : Est-ce que vous vous définissez comme un créateur de richesses ?

Y.E : Dans la mesure où notre approche initiale est la transmission d’un savoir ou d’une expertise aux différents clients ou acteurs économiques qui viennent vers nous, nous pouvons humblement aspirer à ce titre de créateur de richesses. Il faut surtout comprendre l’importance et l’utilité pour chaque acteur de notre société d’apporter d’une façon ou d’une autre sa pierre à l’édifice. Notre vision a toujours été d’innover et de s’engager pour la performance des entreprises africaines, et surtout togolaises. Donc plus les entreprises ont de la performance, plus elles créent de la richesse et nous également.

T.F : Comment se porte le marché du consulting sur le plan local ?

Y.E : Au plan local le marché est très concurrentiel. C’est un secteur qui se développe et s’accroit progressivement, à mesure que les dirigeants comprennent de plus en plus la nécessité des services que nous proposons. Mais nous arrivons à nous différencier de la concurrence via les offres et services sur mesures.

T.F : Quelles sont vos ambitions ou perspectives pour les années à venir ?

Y.E : Nous ambitionnons d’accroitre nos parts de marché et nos offres de services afin d’avoir un plus grand impact sur la vie des entreprises locales.

Propos recueillis par Octave A. Bruce.

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.