Togo : le secteur énergétique, principal pôle d’attraction des Partenariats Public-Privé

Gouvernance économique
mardi, 14 janvier 2020 19:27
Togo : le secteur énergétique, principal pôle d’attraction des Partenariats Public-Privé

(Togo First) - Vital pour l’économie togolaise, le secteur énergétique se distingue par son dynamisme, depuis que les autorités togolaises ont décliné leur vision en la matière dans « la stratégie nationale d’électrification 2018-2030 ». Un document dans lequel les ambitions  gouvernementales phares sont d’une part, la couverture universelle en énergie à l’échéance 2030  et d’autre part, l’augmentation à 50% de la part du renouvelable dans le bouquet énergétique national.

Le Togo lance alors de grands chantiers, avec comme mode de financement privilégié, le Partenariat Public-Privé (PPP). Comme dans le cadre du déploiement depuis 2017, de l’initiative CIZO qui mobilise  des géants du secteur énergétique comme BBOXX, EDF, Mitsubishi et, le Togolais Soleva.  CIZO, programme présidentiel, permet la couverture en énergie au profit des populations rurales via la technologie Off Grid, notamment la commercialisation des kits solaires individuels « Pay as you go ».

le in energetique principal pole dattraction des partenariats public prive

Modèle de réussite saluée à l’échelle mondiale, ce type de partenariat entre les autorités togolaises et le secteur privé va inspirer d’autres investisseurs, notamment ceux intéressés par la construction de la  Centrale thermique à cycle combiné  Kekeli Efficient Power dont Eranove va assurer l’exploitation.

A ce jour, la mobilisation du financement à hauteur de 65,4 milliards FCFA au profit de cet ouvrage est bouclée. Et si les investisseurs ne semblent pas trop se bousculer pour de grands projets structurants du Plan National de Développement (PND 2018-2022) comme le dédoublement de la Nationale N°1, le tableau est tout autre, s’agissant du secteur énergétique.

En témoigne la bonne dynamique de mobilisation des fonds en mode PPP pour l’installation de la centrale solaire photovoltaïque de Blitta d’une capacité de 50 MW. La BOAD apporte déjà en effet, 11 millions $ tandis que le Fonds d'Abu Dhabi s'engage pour 15 millions $. 

"Avec cet engouement des investisseurs privés pour le secteur énergétique, d'heureuses perspectives sont envisageables pour l’appel d’offres Scaling Solar lancé en vue de  l’installation de centrales solaires photovoltaïques de 60 à 80 MW", indique un expert.

Certes, le secteur agricole, avec le grand chantier des agropoles, est également bien positionné en matière de PPP. Mais, à l’analyse, le secteur relevant du portefeuille de Marc Ably-Bidamon attire plus d’investisseurs étrangers.

Selon les termes des partenariats déjà conclus ou de ceux envisagés, le secteur privé bénéficiera d'une concession en vertu de laquelle il exploitera les ouvrages pendant 25 ans. Au terme de la concession, un transfert de propriété est  prévu au profit de l’Etat.

Séna Akoda

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.