FETUE : le comité d’organisation, le secteur privé et l’UE délivrent un satisfecit total à l’heure du bilan

Gouvernance économique
mercredi, 19 juin 2019 17:39
FETUE : le comité d’organisation, le secteur privé et l’UE délivrent un satisfecit total à l’heure du bilan

(Togo First) - Plus de 1000 participants, 141 projets bancables, 852 milliards FCFA pour les projets bancables et 6 milliards d'euros pour les projets structurants du PND, c’est le bilan chiffré du 1er Forum Economique Togo-UE organisé au Togo, du 13 au 14 juin dernier.

L’information a été confirmée ce mercredi 19 juin, au cours d’une conférence de presse-bilan et perspectives de cet événement inédit dans l’histoire des relations économiques entre le Togo et son partenaire européen.

Au-delà des chiffres qui traduisent un intérêt des participants pour cette rencontre et des promesses d’investissements, les interventions se sont pour l’essentiel, concentrées sur l’amélioration du climat des affaires. « Nous tous avons reconnu que le moteur de la croissance, c’est le secteur privé. Et les attentes du secteur privé tournent en général autour de la création d’un cadre attractif aux investissements », relève la ministre conseillère du Chef de l’Etat togolais, coordonnatrice de la Cellule Climat des Affaires (CCA), Mme Sandra Ablamba Johnson.

La N°1 de la CCA rappelle que les dernières statistiques publiées par  la CNUCED, structure onusienne en charge du commerce, révèlent une hausse de près de 15% des IDE à destination du Togo. Une performance qui rame à contre-courant de la tendance drastiquement baissière,  voire de 45% dans certains pays africains, précise-t-elle.

« La graine est semée, elle commence à porter des fruits ; nous avons tous intérêt à nous y accrocher et à en tirer le bénéfice », conclut-elle son propos.

Sur le crédit des résultats présentés, Kodjo Adedze, ministre en charge du commerce et du secteur privé, affirme que le forum a renforcé la visibilité et la crédibilité du Togo en tant que destination sûre des investissements. Il ajoute sans détour que « d’un coup d’essai, le FETUE  est un coup de maître ».

Dans ce registre de satisfecit, Germain Mèba, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) représentant le secteur privé, a déclaré qu’avec le FETUE, « c’est la 1ère fois que nous constatons une collaboration sincère du gouvernement avec le secteur privé ». Il soutient que le FETUE a tenu toutes ses promesses; et encourage toutes les parties prenantes à construire l’après-événement de manière à capitaliser sur les résultats qui en découlent.

FETUE, point de départ d’« un renouveau dans les relations entre le Togo et l’UE »

« Plus qu’une simple rencontre d’hommes d’affaires, le FETUE a marqué à notre avis, un renouveau dans les relations entre le Togo et l’Union Européenne », estime Bruno Hanses, chargé d’affaires à la Délégation de l’Union Européenne au Togo.  Il rappelle que le Chef de l’Etat togolais Faure E. Gnassingbé et le Vice-président de la Commission Européenne Jyrki Katainen, avaient insisté sur l’alignement entre la vision traduite dans le Plan National de Développement (PND 2018-2022) et celle de l’UE, notamment à travers l’Alliance Afrique-Europe pour des investissements et des emplois durables.

Si de l’avis du Chargé d’Affaires européen, « le FETUE a été une excellente vitrine internationale pour le Togo », « il ne devra pas être considéré comme une fin en soi », nuance-t-il.  Au contraire, il doit être perçu « comme le début d’un nouveau partenariat entre le Togo et l’UE axé sur l’appui à l’investissement, le renforcement des relations commerciales, la création d’emplois ».

Séna Akoda

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.