Togo : les retombées du rebasage du PIB

Gouvernance économique
mercredi, 23 septembre 2020 08:57
Togo : les retombées du rebasage du PIB

(Togo First) - Le Togo a procédé au rebasage de son PIB, en accord avec les nouvelles méthodes de comptes des grandes institutions internationales, avec un passage au nouveau système de comptabilité. A l’instar d’autres en Afrique, le pays a migré du système de Comptabilité nationale (SCN) 1993 au système de comptabilité nationale (SCN) 2008.

Ce changement de référentiel, sous pilotage de l’INSEED (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques), a eu non seulement un impact sur l’évaluation du PIB, mais a rejailli sur d’autres éléments structurants, comme la situation de la dette et le taux de pression fiscale.

Embellie du PIB

Alors qu’il était de 3216,8 milliards FCFA dans l’ancien SCN, le PIB du Togo en 2019 est évalué désormais à 4230,6 milliards FCFA dans le nouveau SCN. De même, pour 2020, les prévisions actualisées se chiffrent à 4399,9 milliards FCFA.

Cette appréciation est attribuée principalement à « l’amélioration des sources de données avec une large couverture des cibles, surtout des activités informelles qui n’étaient pas suffisamment prises en compte dans l’ancien système (SCN 1993) », selon des notes officielles.

1 convergence

Critères de convergence, toujours au vert

Cette revalorisation du PIB nominal aura eu des incidences importantes sur les résultats du pays.

Ainsi, à ce jour, tous les critères de convergence de premier rang dans l’Uemoa sont respectés, avec une amélioration du taux d’endettement et du solde budgétaire (dons compris) rapportés au PIB.

Dans le détail, le taux d’endettement (dette rapportée au PIB) est passé de 68,3% à 51,9 % en 2019. Mécaniquement, le taux d’endettement pour 2020 est attendu (en prévision) à 51,8%, toujours bien en dessous de la barre des 70%. 

Le taux de pression fiscale

A l’opposé des chiffres du PIB qui ont connu une embellie, le taux de pression fiscale a quant à lui diminué, passant de 16,3% dans l’ancien système, à 20,8 % (pour l’année 2019). Les prévisions de 2020 annoncent un taux à 14,6% (contre 21,1% dans l’ancien SSCN).

Ce rebasage du PIB togolais a fait l’objet d’une présentation en conseil des ministres, ce mardi 22 septembre 2020.

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Uemoa : face au covid-19, les critères de convergence mis en veilleuse

Au Togo, rebasage avancé du PIB

214 milliards FCFA de la BCEAO pour les banques togolaises

UEMOA : un nouveau pacte de convergence devrait être sur la table en fin d’année 

Monnaie unique Cedeao : le Togo (toujours), seul à respecter les critères de convergence

Comment le Togo s’est économisé 130 millions € en empruntant à l’extérieur

Togo : le niveau des investissements privés à 11,4% du PIB, supérieur à la moyenne dans l'Uemoa

Situation de la dette togolaise au premier semestre 2020

togofirst mobile

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.