Table ronde des bailleurs de fonds à Abidjan : le Togo recherche des financements pour dédoubler la Nationale N°1

Infrastructures
vendredi, 19 juillet 2019 20:14
Table ronde des bailleurs de fonds à Abidjan : le Togo recherche des financements pour dédoubler la Nationale N°1

(Togo First) - Le Togo était représenté, hier 18 juillet, à la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement des projets du Plan directeur de l’aménagement des Corridors pour l’Anneau de Croissance en Afrique de l’Ouest (CACAO).

A cette rencontre, à l’issue de laquelle sont attendues des intentions de financements, voire des promesses fermes de financements en faveur des projets hautement prioritaires de l’UEMOA, le Togo a entre autres mis l’accent sur le projet de dédoublement de la Nationale N°1. Ce projet, qui devrait consister à aménager en 2x2 la route nationale n°1, permettra d’en faire une voie express de qualité, « qui facilite les transactions économiques en termes de flux de circulation des marchandises », indique Etsri Homevor, Secrétaire général au ministère togolais de la Planification du Développement.

En dehors de ce projet du secteur des infrastructures et transports, deux autres projets du même secteur ont été soumis à l’appréciation des bailleurs de fonds. Ceux-ci devraient permettre de réhabiliter ou construire des routes nationales transversales et des pistes pour le désenclavement des zones à fort potentiel agricole telles que les agropoles. A terme, l’objectif est de favoriser le maillage Nord-Sud, Est-Ouest du pays, indique le représentant togolais. Au total, le Togo a présenté, à cette rencontre, 15 projets en lien avec le Plan National de Développement (PND 2018-2022).

Le Plan directeur du CACAO/UEMOA définit un schéma équilibré de développement économique entre les régions des pays concernés par le projet afin de promouvoir la croissance économique en Afrique de l’Ouest, sur la base des potentialités des secteurs économiques identifiés et des ressources disponibles.

Elaboré sur la base de 04 pays de la sous-région, en l’occurrence le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo et le Ghana, ce plan a été ensuite étendu au Bénin. Sa bonne exécution est estimée à 23 milliards $  et planifiée sur 20 ans, selon la Commission de l’UEMOA.

Séna Akoda

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.