Togo : le secteur agricole maintient la dynamique de croissance, porté par divers fonds et mécanismes innovants

Agro
lundi, 09 juillet 2018 07:31
Togo : le secteur agricole maintient la dynamique de croissance, porté par divers fonds et mécanismes innovants

(Togo First) - En 2017, le secteur agricole a enregistré de bons résultats. Pour Ouro-Koura Agadazi, ministre togolais en charge de ce portefeuille, « l’agriculture reste et demeure le moteur de l’économie togolaise avec une contribution de 40% au PIB national ».

Selon Joëlle Dehasse, représentante résidente de la Banque mondiale au Togo en fin de mission, « c’est le secteur qui crée aujourd'hui et qui créera demain la majorité d’emplois ».

Depuis quelques années, l’agriculture bénéficie d’une attention particulière des pouvoirs publics, partenaires techniques et financiers et pays amis du Togo, dans le cadre d’une relation bilatérale. Ainsi, note-t-on le Fonds koweitien qui a facilité le financement de 78 projets à raison de 53 par l’Union Togolaise de Banque et 25 par la microfinance FUCEC. Montants respectifs débloqués : 1 065 800 000 FCFA et 96 212 655 FCFA.

Le Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) qui bénéficie du soutien de la Banque mondiale, a permis de créer 20 entreprises de services et organisations paysannes (ESOP).  Dans le détail, on dénombre 10 ESOP pour le riz, 4 pour le soja, 2 pour le miel, 2 pour l’ananas, 1 ESOP pour l’arachide, et 1 pour le manioc.

Le PASA a également permis de promouvoir  170 fermes commerciales d’élevage; de financer 88 microprojets agricoles et 186 microprojets piscicoles. Avec la distribution de 3679 géniteurs améliorateurs petits ruminants et de 5300 géniteurs améliorateurs volailles, entre autres, le projet a amélioré le sous-secteur de l’élevage.

Porté par l’Etat togolais grâce au financement du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), le projet d’appui au développement agricole au Togo (PADAT) a apporté un appui en kits à  53 500 producteurs; à la distribution de 1200 équipements et  à la construction de 193  magasins. Il a formé et équipé 99 jeunes entrepreneurs agricoles.

Dans le même souffle, le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/Togo) mis en œuvre avec l’appui de la Banque mondiale, a favorisé le financement de 13 sous-projets, entre autres.  

S’agissant du Programme National de Promotion de l’Entrepreneuriat Rural (PNPER) qui reçoit également le soutien financier du FIDA, il a permis de former 115 jeunes  en aviculture; 882 jeunes en entreprenariat et à l’élaboration de plans d’affaires. Il a financé 13 projets pour un montant total de 34,8 millions FCFA.

Malgré cette multitude d’initiatives, le secteur souffre d’un déficit de financement bancaire. Ainsi, « sur la période 2011-2016, seulement 0,3% du crédit bancaire a été alloué au secteur agricole et agro-industriel ». Le Mécanisme Incitatif de Financement Agricole (MIFA) lancé récemment par le Chef de l’Etat togolais, vise à instaurer un climat de confiance entre le secteur agricole et les banques, suivant un système de partage des risques.

Séna Akoda

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.