En 2020, bonnes perspectives pour des pays de la zone Franc CFA notés par Moody’s, dont le Togo

Gouvernance économique
mercredi, 15 janvier 2020 13:14
En 2020, bonnes perspectives pour des pays de la zone Franc CFA notés par Moody’s, dont le Togo

(Togo First) - Ainsi que le rappelle le média d’information économique Agence écofin, Six pays des unions économiques utilisant le Franc CFA, la future ex monnaie communautaire, affichent des perspectives stables ou positives de leur profil émetteur pour l’année 2020, selon les critères de notation de l’agence de notation américaine Moody's.

Dans son rapport de juin 2019, l’agence attribuait au Togo la note B3 avec perspectives stables, là où S&P pour sa part délivrait une cote de crédit B.

Dans l’Uemoa (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine), des pays comme le Mali et le Niger affichent également des perspectives stables, selon Moody’s. Le Bénin, également noté, s’en sort avec des perspectives positives pour son profil émetteur en 2020. Selon l’évaluateur américain, « Le statut de membre de l'UEMOA a contribué à maintenir une inflation faible grâce à la parité fixe avec l'euro et à des réserves communes, et a renforcé la stabilité extérieure malgré des déficits courants élevés et soutenus ».

Cependant, malgré ces perspectives plutôt positives, les pays des zones économiques utilisant le CFA font face à de nombreux défis. Les plus saillants, en Afrique de l'Ouest, étant notamment les défis de gouvernance, mais aussi des problèmes liés à des questions sécuritaires et sociales. « Le Niger et le Mali sont plus à risque géopolitiquement en raison de la présence de groupes insurgés dans les deux pays. », là où « Le Bénin et le Togo, en revanche, connaissent une montée des tensions politiques internes ». Il faut Rappeler incidemment, qu’on vote en Février prochain au Togo.

Plus globalement, au niveau continental, les perspectives de la zone Uemoa, contrastent avec un contexte où l'Afrique subsaharienne, bien que comptant plusieurs pays qui auront les plus fortes croissances du Monde, affiche dans son ensemble un tableau plutôt sombre. Si la croissance devrait être acceptable pour cette année, elle ne devrait cependant pas pouvoir améliorer de manière significative les revenus par habitant et renforcer la résilience de ses différentes économies.

R.E.D

Lire aussi:

Après S&P, Moody’s délivre sa toute première note au Togo

Fin du franc CFA dans la zone UEMOA : et maintenant, quels sont les enjeux ?

Le Togo dans le top 10 des plus importants émetteurs de sukuk d’Afrique, selon Moody’s

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.