Lomé : transbordeur par excellence pour la sous-région, Port de transit pour le Sahel

Infrastructures
lundi, 07 septembre 2020 10:34
Lomé : transbordeur par excellence pour la sous-région, Port de transit pour le Sahel

(Togo First) - Alors que Lomé a largué les amarres pour faire de sa plateforme portuaire le hub logistique par excellence dans la sous-région en misant sur le conteneur, les derniers chiffres mis en lumière montrent un renforcement de sa position vis-à-vis des pays du Sahel, sur un autre segment : le transit.

Si en 2013, les marchandises transitant par Lomé pour le compte de ces pays de l’Hinterland représentaient moins de 60% de son transit global, elles se sont beaucoup améliorées ces 7 dernières années, triplant presque leur volume. Lomé traite désormais plus de 2,85 millions de tonnes de marchandises sahéliennes contre seulement 1,26 million en 2013.

Cette dynamique a été essentiellement stimulée par le Burkina Faso, de loin le plus important partenaire du Port de Lomé.

Fin 2019, le pays frontalier par le Nord représentait 77,7% du trafic en transit du Port togolais, en constante hausse, contre moins de 40% sept ans plus tôt. Une croissance à deux chiffres.

Par ailleurs, ayant évolué en dents de scie de 2013 à 2016, les échanges (transit) avec le Niger, dont le Port naturel est Cotonou sont sur la pente ascendante depuis 2017. En ce qui concerne le Mali, dont la majeure partie des échanges se fait avec Dakar, Conakry et Abidjan, le hub logisticien togolais est resté un bon alternatif, montrent des données compilées par Togo First. Plus de 100 000 tonnes de marchandises maliennes transitent chaque année par Lomé depuis 2016, observe-t-on.

30080 lom transbordeur par excellence

Lomé, Port de transbordement

Si Lomé a gardé une position stratégique sur les pays sans littoral de la sous-région, c’est surtout sur le segment transbordement qu’il s’illustre.

Port par excellence de transbordement, il cabote chaque année, et depuis 4 ans, plus d’un million d’EVP (trafic conteneurs) vers les autres Ports de la sous-région, ce qui fait de lui la première plateforme portuaire à conteneurs du Golfe de Guinée.

L’an dernier, la plateforme portuaire a brassé un total de 1 500 611 d’EVP, dont 76% représentaient des opérations de transbordement. Ces dernières ne représentaient que 34% du trafic conteneur global en 2013.

Selon un récent classement de la Lloyd's List, éminente revue anglaise, spécialisée sur les questions maritimes, le Port de Lomé est la deuxième plateforme à conteneurs en Afrique subsaharienne.  Il se positionne derrière Durban en Afrique du Sud.

Fiacre E. Kakpo

Lire aussi:

Lomé a le 2è port de transbordement en Afrique subsaharienne

Le Togo, 1er fournisseur africain du Cameroun, propulsé par le Port de Lomé

togofirst mobile

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.