Vers une meilleure gestion des produits chimiques dangereux dans les ports du Togo

Infrastructures
mercredi, 12 août 2020 16:02
Vers une meilleure gestion des produits chimiques dangereux dans les ports du Togo

(Togo First) - Au Togo, des mesures s’annoncent face aux risques liés aux marchandises dangereuses dans les ports. 

Une réunion de travail a cet effet, a rassemblé, hier mardi 11 août 2020, des ministres (dont ceux en charge de la sécurité de l’environnement), ainsi que les responsables de sécurité des différents départements ministériels et des services concernés. Une session en vue d’évaluer les mesures sécuritaires dont disposent les ports de Lomé et de Kpémé, et d'envisager des décisions idoines, pour y encadrer la gestion des produits chimiques dangereux. 

« Les efforts doivent se concentrer sur la sécurité et la sûreté des installations portuaires, par la veille et la surveillance. », souligne Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection civile. « C'est le lieu d'envisager des échanges plus approfondis sur tous les risques industriels et produits dangereux dans tous les secteurs d'activité industrielle de notre pays, pour éviter d'être surpris. »

Plusieurs recommandations ont sanctionné les travaux, dont entre autres, la nécessité de se conformer au code IMDG (Code maritime international des marchandises dangereuses), de privilégier l'enlèvement des marchandises dangereuses au plus tôt à leur déchargement, et de mettre en place une commission d'inspection des magazines portuaires de stockage des marchandises dangereuses.
Notons que cette rencontre au Togo survient peu après le grave sinistre qui a dévasté une partie de la ville de Beyrouth, au Liban, le 4 août dernier ( deux explosions au port de la capitale libanaise, dont la seconde, la plus importante, est liée à 2750 tonnes de nitrate d'ammonium stockées dans l'un des hangars.) Ce sinistre a causé de très importants dégâts humains et matériels, dont au moins 220 morts et plus de 6 000 blessés. Les dégâts matériels sont estimés quant à eux à plusieurs milliards de dollars.

 

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Togo Terminal va digitaliser toutes ses opérations de facturation des conteneurs

Togo : le Glyphosate est désormais officiellement interdit

Port de Lomé : les opérations de dépotage suspendues sur les sites habituels

togofirst mobile

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.