« Pétrolegate » : vers le rétablissement de la vérité ?

Hydrocarbures
lundi, 20 juillet 2020 10:12
« Pétrolegate » : vers le rétablissement de la vérité ?

(Togo First) - Après avoir débarqué Francis Sossa Adjakly (père), Coordonnateur du CSFPP dès les tout débuts de ce présumé scandale financier dans l’importation des produits pétroliers, le gouvernement togolais va franchir une nouvelle étape.

Selon Komlan Kondo, le nouveau coordonnateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPP), le ministre en charge du commerce « a donné des instructions » pour que des audits soient menés « afin de rétablir la vérité ».

L’affaire communément appelée Pétrolegate ou « Affaire Adjakly », a été révélée au grand jour par l’Alternative, un journal d’investigation proche de l’opposition. Elle porterait sur des malversations financières qu’auraient orchestrées les Adjakly, père et fils, une famille ayant selon cette presse écrite, gardé le contrôle sur les commandes extérieures de produits pétroliers de l’État depuis plusieurs années. Le montant de cette concussion pourrait atteindre 400 à 500 milliards FCFA, et Vitol, leader mondial du trading de l'énergie, dont Fabrice Adjakly est un agent, y est cité à plusieurs reprises.

Pour Komlan Kondo, « si malversations il y a, les auteurs seront poursuivis conformément aux textes en vigueur »

Face à ces accusations qu’il a réfutées, Fabrice Adjakli, le fils, a préféré ouvrir l’issue d’une assignation du média papier pour diffamation, réclamant un dédommagement de 5 000 000 FCFA et la destruction des papiers du journal mis en vente ainsi que la suppression des articles sur les sites web.

Fiacre E. Kakpo

togofirst mobile

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.