Au Togo, la SFI change de stratégie de financement : les PME dans le viseur

Investissement
lundi, 22 juillet 2019 11:38
Au Togo, la SFI change de stratégie de financement : les PME dans le viseur

(Togo First) - Après avoir longtemps financé les grandes firmes basées au Togo (Ecobank, Contour Global, LCT ...), la SFI, Société financière internationale, annonce qu’elle jettera désormais son dévolu sur une autre cible. Les micros, petites et moyennes entreprises (MPME) sont désormais dans le viseur de la branche de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.

L’acte fondateur de cette alliance a été entériné le 8 juillet dernier, avec l’entrée de la PME togolaise spécialisée dans le recyclage de déchets, Africa Global Recycling, au Programme local Champion de l’institution de Bretton Woods.

« Notre stratégie est désormais de travailler avec les PME. Dans cette lignée, j’ai signé lundi 8 juillet, un accord d’assistance technique avec AGR (Africa Global Recycling), une entreprise de petite taille qui fait dans du recyclage. Notre objectif est de la soutenir, de manière à l’aider à grandir et à atteindre ses objectifs de développement. C’est le genre d’interventions que nous ferons à l’avenir.», a déclaré Sérgio Pimenta (photo), vice-président de la SFI, en visite de 3 jours à Lomé, la capitale togolaise.

« Nous voulons faire plus d’investissement de manière à créer de nouveaux emplois et à offrir de nouvelles opportunités aux Togolais et Togolaises.», a-t-il poursuivi.

Alors qu’elles sont en déclin, les Nana Benz, qui, grâce à leur sens aigu des affaires ont fait la fierté de la femme togolaise et continuent d’impacter la vie économique, pourraient bénéficier du soutien de la SFI.

« J’ai discuté avec ces célèbres femmes d’affaires de la façon dont on peut soutenir les femmes entrepreneures du Togo... J'ai été fasciné par l'histoire de ces générations de femmes commerçantes qui ont été parmi les premières à acheter une Mercedes Benz grâce à leur travail.», a déclaré le responsable à l’issue de son passage au Grand Marché de Lomé.

Avec ces femmes, la SFI compte ouvrir d’autres horizons au financement du secteur privé. Ce financement est longtemps demeuré l’apanage des grandes multinationales ou les grandes banques (un portefeuille global de 325 millions $ accordés). Une nouvelle stratégie qui se dessine à l’aune du Plan national de développement (PND) dont le secteur privé est la figure de proue et qui prône une croissance inclusive.

 « Nous voudrions pouvoir faire plus à l’avenir.», a promis Sérgio Pimenta.

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.