Togo : globalement satisfait des réformes, le FMI sort à nouveau le chéquier

Finances publiques
jeudi, 27 juin 2019 16:46
Togo : globalement satisfait des réformes, le FMI sort à nouveau le chéquier

(Togo First) - Globalement satisfait de la mise en œuvre des réformes économiques, le Fonds monétaire international (FMI), vient d’approuver un nouveau décaissement de 34 millions $ en faveur du Togo.

Cette nouvelle porte à 175 millions $, le total des fonds décaissés dans le cadre du programme triennal soumis à une facilité élargie de crédit d’un montant de 244,8 millions $ convenu avec les autorités togolaise en mai 2017. Depuis, le Togo a réussi à honorer toutes les échéances et devrait, dans cet élan, consommer à l’échéance, l’intégralité de la ligne de crédit.

Bien que des dérogations aient été faites à la demande des autorités togolaises, notamment la révision des critères liés au financement intérieur et au solde primaire intérieur, Lomé a poursuivi le train des réformes, indique le Fonds.

« Le Togo a rempli le critère de convergence de l’Uemoa relatif au déficit budgétaire en 2017 et 2018, deux ans plus tôt que le calendrier arrêté par les Etats membres... Les réformes de la gestion des finances publiques avancent», se satisfait « globalement », Tao Zhang, DG adjoint et Président par intérim du Conseil d’Administration de l’institution de Bretton Woods.

Si le fonds salue l’amélioration du climat des affaires, il redoute toutefois que les tensions socio-politiques ne viennent entraver la relance de l’économie togolaise. « Les risques demeurent importants, notamment du fait des tensions socio-politiques au niveau national et des problèmes de sécurité au niveau régional », s’inquiète l’institution dirigée par la Française Christine Lagarde, rejoignant S&P, qui en début de mois, évoquait les mêmes inquiétudes.

Si, à partir d’août 2017, le pays a été émaillé de manifestations socio-politiques avec le lot de violences qui s’en sont suivies, le calme est revenu depuis le second semestre 2018, offrant un terreau fertile à l’investissement privé, stimulé à son tour par les grands projets publics achevés au cours des années précédant la crise.

Fiacre E. Kakpo

togofirst mobile

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.