Liberté économique : le Togo gagne 18 places dans le classement mondial

Gouvernance économique
mardi, 06 octobre 2020 12:41
Liberté économique : le Togo gagne 18 places dans le classement mondial

(Togo First) - Le Togo gagne 18 places dans l’Index 2020 de la liberté économique, un classement mondial de la Fondation Heritage.

Si l’économie du pays d’Afrique de l’Ouest est toujours considérée comme « peu libre », par ce levier d’influence américaine (classé 140è sur 180 pays et 29è pays africain sur 51), il ressort néanmoins un progrès soutenu sur les deux dernières années, avec un score de 54,1 points (sur 100), en hausse annuelle de 3,8 points.

1 freedom
Rappelons que ce classement s'appuie sur 12 facteurs quantitatifs, regroupés en quatre grandes catégories : l’Etat de droit (le droit de propriété, l’intégrité du gouvernement, l’efficacité judiciaire) ; la prépondérance du gouvernement (les dépenses publiques, la pression fiscale, la santé fiscale) ; l’efficacité réglementaire (la liberté des affaires, la liberté de travail, la liberté monétaire) ; les marchés ouverts (la liberté commerciale, la liberté d'investissement, la liberté financière).

Globalement, le Togo a enregistré des progrès sur la plupart des critères considérés, dans le sillage de ses récentes réformes en matière de climat des affaires.

2 rule

Au niveau continental, c’est l’Île Maurice (21è mondial) qui, sans surprise, vient en tête avec un score de 74,9 points. Dans la sous-région, des voisins, comme la Côte d'Ivoire (59,7 points) et le Ghana (59,4 points) sont respectivement, 101è et 104è mondial. Le Togo, pour sa part, devance notamment l’Egypte (142è mondial), le Brésil (144è mondial), le Cameroun (145è), l’Ethiopie (146è mondial), ou encore le Malawi (152). Du reste, la plupart des pays africains sont encore classés dans le palier inférieur de ce classement.

Au top du classement mondial, on retrouve notamment Singapour (1er), Hong-Kong (2ème), la Nouvelle-Zélande (3ème), l’Australie (4ème), et la Suisse (5ème), considérés par l'entité américaine, comme des économiques véritablement « libres ».

Ayi Renaud Dossavi

Lire aussi:

Togo : vers une nouvelle politique nationale de Coopération au Développement

Doing Business: le Togo, 2ème meilleur réformateur au monde, sur la période 2006-2020

Doing Business 2020: 3e pays le plus réformateur au monde,  le Togo progresse de 40 places

togofirst mobile

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] t o g o f i r s t . c o m

Please publish modules in offcanvas position.